You are currently browsing the tag archive for the ‘pollution’ tag.

Des Saturnins victimes du saturnisme
Le Soir (www.regions.be)

On a longtemps cru que le canard n’avait à redouter le plomb qu’en période de chasse, lorsqu’il lui troue la peau à la vitesse moyenne de 1.100 mètres par seconde. On se trompait : on sait désormais que le plomb tue chaque année, de façon beaucoup sournoise, des dizaines de milliers d’anatidés qui ingèrent les billes expulsées par les cartouches qui n’atteignent pas leur but. Les oiseaux meurent en quelques jours, victimes du saturnisme : un empoisonnement par le plomb qui, avec le mercure et le cadmium, est l’un des métaux les plus toxiques.

Plusieurs pays européens ont, en conséquence, déjà interdit l’usage de la grenaille de plomb pour la chasse au gibier d’eau, transposant ainsi dans leur législation les recommandations pressantes de plusieurs conventions internationales – celle de Bonn, sur la conservation des oiseaux sauvages, avait été adoptée dès avril 1979 !

Après la Flandre, la Région wallonne vient, à son tour, d’adopter un arrêté qui, pour la chasse au gibier d’eau, « interdit l’emploi de la grenaille de plomb dans et à moins de 50 mètres des marais, lacs, étangs, réservoirs, fleuves, rivières et canaux ».

Cet arrêté (1) n’entrera en vigueur que le 1er juillet prochain. Il ne sera donc pas d’application durant la saison cynégétique qui débute – la chasse au canard siffleur, au foulque macroule et à la sarcelle d’hiver débute ce 15 octobre, la saison du colvert a commencé le 15 août.

La dispersion du plomb contenu dans les cartouches de chasse n’a rien de symbolique : selon certaines études, 6.000 tonnes de plomb – à raison de 200 à 300 billes par cartouche – sont ainsi expulsées dans l’environnement chaque année sur le seul territoire français.

On sait depuis la fin du XIXe siècle que les anatidés, comme d’autres oiseaux aquatiques, ingèrent la grenaille de plomb qui se dépose au fond de l’eau, explique-t-on à la direction « Chasse et Pêche » de la Région wallonne. Ces plombs, les canards les confondent avec ces minuscules gravillons qu’ils stockent dans leur gésier pour favoriser leur digestion. Dans le milieu acide de l’appareil digestif, l’effet du broyage effectué par le gésier favorise la lixiviation du plomb : si le canard a avalé dix plombs ou davantage, il meurt en quelques jours. Si les quantités ingérées sont inférieures, il meurt deux ou trois semaines plus tard, victime d’une intoxication chronique par le plomb qui affecte principalement les systèmes nerveux central et périphérique.

La mortalité chez les canards atteints de saturnisme est sidérante : l’ingestion d’un seul plomb provoque le décès de 9 % des sujets dans les vingt jours, ce taux grimpant, dans le même délai, à 67 % chez ceux qui ont avalé trois plombs.

En cas d’absorption sublétale, l’animal affaibli devient une proie facile pour ses prédateurs : la contamination gagne l’étage supérieur de la pyramide alimentaire.

En interdisant la grenaille de plomb – le plomb nickelé (lire ci-dessous) reste autorisé -, la Région wallonne ne règle d’ailleurs que très partiellement un problème qui n’a pas fini d’empoisonner ses zones humides. Et pour cause : un grain de plomb met de trente à deux cents ans pour se dissoudre, selon qu’il repose en milieu oxygéné (aérobie) acide ou en milieu anaérobie alcalin.

Gisent ainsi en Wallonie des milliers de tonnes de plomb dont la décomposition moléculaire continuera, des siècles durant, d’être absorbée par toutes sortes d’organismes vivants : les invertébrés du sol et des sédiments, les plantes terrestres et aquatiques qui contamineront ensuite les animaux qui s’en nourrissent…

S. DETAILLE – jeudi 13.10.2005

Cars publicitaires à Paris – par G.
WAGROWSKI

Du 22/08 au 11/09, des cars publicitaires ont arpenté les avenues de Paris pour diffuser un message publicitaire agrémenté d’une touche de CO2. Ce ne sont pas les premiers mais il semble bien que ces « événements marketing » alliant pollution visuelle et atmosphérique soient en recrudescence.

Ces deux cars, spécialement affrétés pour l’occasion, étaient vides, pelliculés à l’effigie d’un fabricant de pantalon et circulaient 8h par jour à faible allure pour être bien remarqués, contribuant ainsi également aux embouteillages parisiens.

Ecrans TV publicitaires à la Poste – par R.A.P.

Plusieurs membres nous ont informés que le bureau de Poste du Bd de Bonne Nouvelle, dans le 10e arrondissement de Paris, dispose depuis peu de 3 écrans plasma diffusant principalement de la publicité et des séquences à caractère ludique ou informatif. Placés au-dessus des guichets et de la file d’attente, ces écrans sont sonores, ce qui ajoute à la pénibilité de ceux qui doivent endurer ces programmes en boucle, tant les guichetier-e-s que les usagers patientant dans la file d’attente. Au lieu de s’attaquer au problème crucial de ces files, la Poste a trouvé une solution : les rentabiliser !

UN LIVRE QUI DERANGE… LES MEDIAS – par Sébastien Darsy.

http://www.observatoire-medias.info/article.php3?id_article=500

LE MONDE ET AREVA: la pub avant l’information – par J-C Vandevelde

Pour la première fois de son histoire, AREVA (ex-COGEMA, entreprise maîtresse du nucléaire français) passait en procès en correctionnelle le 24 juin dernier, accusée des délits de pollution des eaux et de dépôt et abandon de déchets. Il s’agissait de l’aboutissement d’une procédure menée depuis six ans par l’association Sources et Rivières du Limousin contre la multinationale du nucléaire. Malgré une mobilisation modeste, ce procès a eu un retentissement assez important. La presse locale et nationale était présente mais le journal le Monde, quotidien « de référence » a eu une attitude plus qu’ambiguë concernant cette affaire. Malgré l’effort des correspondants locaux de ce journal pour faire passer leur papier, les faits n’ont été relatés dans le quotidien que deux jours plus tard, le 26 juin. Le jour du procès, le 24, on pouvait trouver dans ce journal un cahier central de 4 pages de publi-information conçu par AREVA, annoncé en première page par le logo de la multinationale. Cette info (intox!) vantait les mérites des produits de la multinationale dans les divers secteurs de l’énergie, en passant sous silence son activité nucléaire… Très habile! En tout cas, c’est un peu gros pour une coïncidence!

LE FOOT AU SERVICE DE LA PUB – par J-C Vandevelde

Durant le printemps 2005, R.A.P. a pris part à l’action du collectif anti Jeux olympiques (CAJO). Au-delà du refus de se taire face à la propagande orchestrée pour faire accepter cet événement à la population, un des objectifs du collectif était de montrer que le sport de compétition est structurellement associé au pouvoir économique, donc à la pub. La façon dont le joueur de football Zinédine Zidane a rejoint récemment l’équipe de France en est un parfait exemple.

Retraité de cette équipe depuis juin 2004, Zidane a décidé en août 2005 de revenir pour aider les « Bleus » à se qualifier pour la prochaine coupe du monde. Il semble que certains l’aient particulièrement encouragé à revenir sur sa décision, comme l’opérateur de téléphonie mobile, O*****, qui a fait de ce retour une belle campagne de pub. Zidane a en effet signé en 2002 un contrat de trois ans avec cette entreprise (estimé à 3 millions d’euros). C’est donc tout naturellement que le joueur a annoncé son grand retour d’abord sur son site Internet, géré par O*****, ainsi que par un entretien téléphonique, que l’on pouvait écouter moyennant paiement à O*****. Enfin, le lendemain, la dernière page du Parisien et de l’Equipe étaient occupées par l’opérateur avec le slogan: « Tu nous as tellement manqué ».

Ainsi, Zidane nous refait le coup du pantin. Après avoir été le symbole de la France « Black, blanc, beur », pure illusion médiatique, il continue de se faire manipuler, bien consciemment, au grand bonheur de ses sponsors mais aussi de ses comptes en banque.

Commentaires récents

Alain dans En mode colibri
Hervé dans En mode colibri
Alcib dans J’aurais dû être boucher…
Alain dans En mode colibri
Hervé dans J’aurais dû être boucher…

Archives

Conditions d’utilisation

Vous pouvez utiliser les textes et photos de ce site à condition que vous en citiez/linkiez la source et que l'usage ne soit pas dégradant.
Aucune utilisation à des fins publicitaires (i.e. commerciales, politiques, etc.) n'est autorisée.
Si vous souhaitez utiliser une photo à des fins privées (fond d'écran, etc.) : servez-vous, c'est fait pour !!

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.