You are currently browsing the category archive for the ‘Tout et rien’ category.

Oui, pourquoi donc les médias qualifient-ils de « garçon » ou « adolescent » des humains de par exemple 19 ou 24 ans… alors qu’ils écriront « adolescente » ou « jeune fille » (voire « jeune femme », si si !) pour des humaines de 8 ou 11 ans ?

C’est récurrent et ça a le don de m’agacer !

Tout comme hier au boulot quand un formateur extérieur a proposé de faire travailler les chefs sur des cas pratiques. Exemple : « Marie arrive en larmes dans votre bureau ».

J’ai demandé si, tant qu’à faire, on pouvait éviter les stéréotypes de genre. La réaction fut « ah oui c’est vrai, c’est la journée de la femme demain ! »……

Note pour plus tard : ne plus covoiturer avec des collègues ayant des enfants.

Ces sadiques (les collègues, pas les enfants) vous pourrissent exprès votre journée avec une comptine dont il est impossible de se débarrasser.

Je ne sais pas si Noël est blanc chez vous, mais j’espère que votre cœur est au chaud !

Sur le chemin du travail, discussion avec un collèguami :

moi – C’est horrible, j’ai l’impression de m’embourgeoiser.
lui – La maison, maintenant la voiture… il ne manque plus que le chien.
moi – Ah ça non !!

Tout de même, il y a des limites :mrgreen:

En parlant de chien, j’ai découvert qu’il y avait eu une suite (et même deux) à l’excellente vidéo sur les « ami-chien » et « ami-chat ». Ça date déjà d’un petit temps mais si vous ne connaissez pas, c’est sympa 😉

Je tourne dans notre rue, contente d’arriver à destination après ce trajet long car trop bien connu. Une petite alarme commence à clignoter dans ma tête quand je vois une camionnette garée en travers de notre allée de garage.

Nous sommes dimanche soir, il fait noir, nous avons été absents ce week-end et le véhicule est immatriculé aux Pays-Bas. Je lance à AàG « ah ben ça y est, ils ont fini de charger nos meubles et se tirent avec ». Nous avons déjà été cambriolés une fois et c’était en novembre, alors forcément… ça remonte des souvenirs.

Nous devinons une silhouette dans notre jardin. Le gars est debout, immobile. Fait-il le guet ? Non. On réalise soudain avec stupéfaction que monsieur est en train de soulager un besoin naturel !

Il se rend compte qu’on attend pour rentrer chez nous. On se retient de rire en imaginant ses pensées « évidemment fallait que ce soit maintenant qu’ils arrivent ! ». Il fait tooout le tour de sa camionnette pour ne pas devoir passer devant nous :mrgreen: et repart sans un mot.

Je ne serai complètement soulagée (mais pas de la même façon 😉 ) qu’en rentrant chez nous et en voyant que rien n’a bougé… On se demande quand même ce qu’un livreur HelloFresh néerlandais faisait en Belgikistan.

Je monte une marche après l’autre, à mon rythme. Je m’arrête en plein milieu d’une volée, apercevant un numéro 10 sur la porte. Je viens de louper mon étage.

J’engage la feuille dans la perforatrice, elle s’échappe à moitié au moment où j’appuie. C’est sauvage, les feuilles en papier, ne saviez-vous pas ?
Je recommence pour obtenir le deuxième trou. Puis je me rends compte que j’ai fait les trous du mauvais côté.

Je crois que dès lundi je vais recommencer l’hibernation la luminothérapie.

Une voiture s’arrête à ma hauteur hier :
– Madame !
– Oui ?
– Bonjour. Nous cherchons la salle omnisport.
– Ah ! Euh je suis désolée, je n’habite ici que depuis un an et…
– Et vous n’avez pas encore commencé le sport ? 😀
– Voilà !!

J’aime bien quand une demande de chemin se finit en grand éclat de rire de part et d’autre 🙂

Les témoignages recueillis et validés par la Ligue des Droits de l’Homme sont hallucinants (lien sous l’image).

J’espère bien ne pas en rapporter un de la manif de demain !

banksy-frisk

C’est terrifiant que cela puisse se passer ainsi, et ne croyez pas être à l’abri.
Il y a plein de témoignages de personnes qui n’avaient rien à se reprocher, et pour qui tout a soudain basculé dans le cauchemar.

D’où l’importance en tant que citoyen de veiller attentivement aux interventions policières que nous pouvons croiser, plutôt que de passer rapidement notre chemin en regardant ailleurs.

Un regard extérieur peut changer les façons de procéder. On trouve également sur cette page un lien vers un guide pratique pour filmer la police en France.

Ce week-end j’entends AàG annoncer, hilare : « Le stagiaire de la météo a encore frappé ! »
Car chacun sait que les coquilles sont toujours dues aux stagiaires 😉

irm

Nous sommes sauvés, le temps est de retour ! …même celui des cerises ? (ça c’est pour couper l’herbe sous le pied du Padawan)

Je ne sais pas trop comment j’en suis venue à établir ce parallèle qui m’a soudain sauté aux yeux.
Et, non, je ne suis pas en train de dire que les bébés sont des tumeurs.

N’allez pas croire que mon cerveau pédale dans la choucroute. Enfin quoi que ce soit possible vu comme cette note est décousue.

Ce que je voulais dire est de l’ordre de la constatation sociale :
– toutes les conversations tournent autour de cela
– votre corps ne vous appartient plus
– vous êtes « résumé » à cela
– chacun a son idée sur ce qui se développe en vous et ce qu’il faudrait que vous fassiez, mangiez, évitiez, etc.
– vous subissez une hyper-médicalisation dont l’utilité n’est pas forcément évidente
– consciemment ou non tout le monde pense déjà à la « délivrance » *insérez votre tabou après le bip sonore*

Bref. Mon Papa a eu sa première chimiothérapie hier. Ma sœur et moi fouillons les tréfonds du web, des dernières publications scientifiques aux témoignages les plus farfelus. Parce que quand un médecin annonce « je ne peux pas vous guérir », ben vous n’avez rien à perdre à essayer.

*terminez par la touche dièse*

Comme ce blog n’a pas vocation à devenir un champ de bataille et que j’ai besoin de me vider la tête de temps en temps pour ne pas la perdre complètement, ne vous étonnez pas si soudain, en plein milieu du schmilblick, une note plus légère vient se poser tel un délicat papillon sur une bouse de vache fumante.

Me replonger dans la rédaction des compte-rendus de nos vacances 2014 me fait du bien et je sens que je vais bientôt porter aux nues un nouvel outil psychothérapeutique révolutionnaire : le démontage de toit et le portage de tuiles.

Archives

Member of The Internet Defense League

Conditions d’utilisation

Vous pouvez utiliser les textes et photos de ce site à condition que vous en citiez/linkiez la source et que l'usage ne soit pas dégradant.
Aucune utilisation à des fins publicitaires (i.e. commerciales, politiques, etc.) n'est autorisée.
Si vous souhaitez utiliser une photo à des fins privées (fond d'écran, etc.) : servez-vous, c'est fait pour !!

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.