You are currently browsing the category archive for the ‘Actualités’ category.

Bande-son : Nirvana – The Man Who Sold The World

Quelques photos en noir et blanc de la manif, trouvées sur ce site :

« On veut bien être sympa mais là, c’est chiant »

J’ai bien aimé le panneau Sorry for the inconvenience we are trying to save the world (« désolé pour le dérangement, nous essayons de sauver le monde »)

Vous remarquerez que, s’il y avait des familles, des retraités, des étudiants et des gens sortant du boulot en costard-cravate, il y en avait aussi qui buvaient des bières ou portaient des dreadlocks 😉

Avant que la police ne se poste comme gardien du mur…

Imaginez le dialogue suivant :

citoyens – Nous nous opposons à la signature de ces traités surréalistes et anti-démocratiques.
dirigeants – Ok. Et si on passe outre votre avis, vous faites quoi ?
citoyens – Bah, rien. On a été 3,3 millions à signer la pétition, ça suffit non ?

Attendez-vous que d’autres se bougent pour défendre vos droits ? C’est l’affaire de chacun et seul le nombre fait force !
Ce n’est hélas pas la rationalité des arguments qui importe dans ce débat, c’est le pouvoir de l’argent versus la mobilisation citoyenne.

Nous étions 9 000 selon la police, 15 000 selon les organisateurs. Pourquoi si peu alors que cela concerne tout le monde et que les enjeux sont vitaux ?

Quand j’explique le traité autour de moi, beaucoup de gens tombent des nues. Seul 1 Belge sur 3 connaît le TTIP selon un sondage 😯
Les médias n’ont pas beaucoup informé sur les tenants et les aboutissants de ces accords négociés dans l’opacité. De plus un ministre allemand a prétendu que les négociations avaient échoués, dormez en paix braves gens… tu parles Charles Sigmar !

Une fois qu’ils savent, les gens sont révoltés, ce qui est bien. Sauf qu’ils ne sortent pas de leur passivité. Soit ils ont piscine (ou poney), soit ils se persuadent du bien pratique « de toute façon ça ne sert à rien ».
Jusqu’où faudra-t-il que les dirigeants poussent le bouchon avant que les citoyens ne se réveillent ? Souvenez-vous de la fable de la grenouille, n’attendez pas d’être cuit.

Il y a également une stigmatisation des « manifestants » dans la presse. Or ce n’est pas une race de gens à part ! Ce sont des citoyens qui s’expriment. C’est votre collègue, votre voisin, votre enfant.
Ils ne sont pas différents de vous. Ce ne sont ni des casseurs, ni des délinquants. Nul besoin d’être radical ou d’être militant pour montrer son désaccord par sa simple présence. Nul besoin de gueuler ou de faire éclater des pétards.

Juste être là. Et clapper dans les mains si vous le souhaitez 😉

Je n’ai pas le temps. Je travaille. Je suis fatiguée. Je n’aime pas la foule. Je ne supporte pas le bruit. Les dérapages me font peur. Je ne veux pas être fichée. Et vous savez quoi ? Il y en avait plein d’autres comme moi dans cette manif ! ^^

Au départ je ne connaissais personne qui y allait, finalement on était une petite dizaine. La manif s’est très bien passée. Une ambiance festive et bon enfant, des participants de tous âges (même en poussette 🙂 ) et de toutes sensibilités – « blocs » présents : démocratie et solidarité, écologie, agriculture et alimentation, communes hors TTIP, droits sociaux et services publics, etc.

La plupart marchaient, certains avaient un vélo, d’autres moins valides participaient en chaise roulante. J’avais pris des bouchons d’oreille mais ils n’ont pas été vraiment nécessaires, le niveau sonore est resté acceptable.

On a démarré un peu après 17h et cela s’est fini vers 19h30 par le dégonflage de deux chevaux de Troie géants devant le siège de la Commission, en chantant Do you hear the people sing?, des autocollants STOP TTIP collés aux paumes des mains.

On avait reçu les paroles, je ne connaissais pas l’air, qu’importe ! 😉

Il n’y a eu aucun débordement recensé par la police. Je ne sais pas si les manifestants ont recensé des débordements de la police ? Pour ma part je n’en ai pas vu.
J’ai juste été étonnée qu’ils interviennent pour empêcher les personnes quittant la manif de mettre symboliquement leur petit autocollant « stop ttip » sur le mur portant le nom de la commission européenne (photo).

Certains ont continué par une Nuit Debout sur place, afin d’accueillir dans le bruit les négociateurs ce matin.

Regardez les nouvelles, même dans la presse dominante qui est loin d’être libre :

Depuis 1985, la Belgique perd en moyenne 43 fermes par semaine (le pays a perdu 63% de ses exploitations entre 1980 et 2010).

Août est le 16e mois consécutif de record de chaleur pour la planète. Pour l’instant 2016 se situe 1°C au-dessus de la moyenne du 20e siècle. Le précédent record pour la même période datait de… 2015.

Pendant ce temps les multinationales forment des monstres toujours plus gros (Bayer et Monsanto, DuPont et Dow, Syngenta et ChemChina, etc.), ils sont plus puissants que certains États.

Si le CETA est signé demain, c’en est fini de la souveraineté de nos pays, déjà mise à mal par certaines règles de l’UE. Les entreprises pourront assigner les États devant des tribunaux « privés » pour les obliger à payer des sommes faramineuses ou à annuler les normes environnementales ou sociales qui pourraient restreindre leurs profits !

Ceci n’est pas un épouvantail agité pour faire peur, cela se produit déjà ailleurs (exemples).

Nul besoin d’attendre la signature du TTIP pour que les entreprises américaines en profitent également, il leur suffit d’avoir une filiale au Canada.

Pour ceux qui veulent aller plus loin dans la compréhension de ces traités, le web est votre ami 😉 Notamment cette étude indépendante (américaine) sur les conséquences économiques et sociales du CETA.
Par exemple la perte de 310 000 emplois d’ici 2023 : 200 000 dans l’UE, 30 000 au Canada et 80 000 dans le reste du monde. La France et l’Italie seraient particulièrement touchées, également en termes de baisse de croissance.

Informez-vous, informez autour de vous, exprimez-vous, agissez !
Sans cela, une démocratie ne vit pas.

Le changement climatique pourrait faire disparaître la moitié des cultures de café en 30 ans, avec le risque d’une éradication complète avant la fin de ce siècle. L’impact se fait d’ores et déjà ressentir aujourd’hui, à travers une augmentation du coût.

« Les consommateurs vont devoir faire face à une baisse des stocks, un impact sur le goût et les arômes, ainsi que sur les prix« , selon le Climate Institute. Mais l’effet principal sera évidemment pour les agriculteurs locaux qui en vivent (120 millions de personnes dépendent du commerce du café)…

A noter que l’impact du changement climatique sur la production de cacao est similaire. Alors si vous ne faites pas un geste pour préserver la planète, faites-le au moins pour continuer à profiter de votre café et votre chocolat… quoi, c’est de l’argument imparable ça, non ?? 🙄

Florilège de dessins trouvés sur le web.

Kroll

Khalid-Albaih

Marc-Dubuisson

LaSauvageJaune

Après la condamnation du viticulteur bio qui avait refusé de traiter chimiquement ses vignes de manière « préventive », une autre situation absurde s’est retrouvée devant le tribunal français. Il s’agit du puçage des élevages.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/08/25/sus-aux-puces_4475994_3244.html

http://www.rue89lyon.fr/2014/05/27/aujourdhui-met-des-puces-aux-moutons-demain-ce-sera-quoi

Condamnés en première instance, la seconde manche semble se clore positivement (voir sur Mouton 2.0) mais la législation est toujours en place…

Plus récemment, en juin de cette année, un tribunal luxembourgeois a condamné à de la prison (avec sursis) et une amende deux lanceurs d’alerte français… tout en reconnaissant qu’ils avaient agi dans l’intérêt général et contre des pratiques fiscales moralement douteuses !

Le parquet du Luxembourg a estimé que le secret professionnel prime sur la liberté d’expression même si on est témoin de pratiques interlopes… Je vous laisse imaginer jusqu’où ce genre de raisonnement pourrait nous entraîner😯

(détails : affaire LuxLeaks)

Ce matin dans le bus, j’ai entendu le journal parlé. L’animateur annonçait qu’il n’y avait pas eu d’incident lors de ce 21 juillet (fête nationale). Et vous savez quoi ? J’ai eu l’impression qu’il était autant déçu que soulagé.

On (*) crée un climat anxiogène, une tension, une attente… or l’attente a été vaine, on s’est préparé pour rien… c’est presque du gaspillage quoi ! Rien à raconter sur FB !

(*) je pense en première ligne aux médias et aux politiciens, mais sauf exception nous y participons tous à des degrés divers

C’est à peine si on a été informé que 56 personnes, dont 11 enfants, avaient encore été tuées. Ce seraient même 85 victimes selon d’autres sources. Principalement des femmes et des enfants.

Oh pas chez nous, ni chez nos voisins : des « civils » (le vocabulaire a une importance capitale, remarquez l’usage devenu généralisé de « migrants » en lieu et place de « réfugiés ») dans une « ville aux mains de l’EI ». Bref, des dégâts collatéraux.
Et bien sûr pas par nous : par la « coalition anti-Daech ». La Belgique et la France en font partie ? Ah merde !

Faut dire qu’ils ne s’y sont pas pris à la légère, ils ont effectué 18 « frappes » ce jour-là. Mais ça ne fera pas les gros titres pendant des semaines comme Paris, Bruxelles ou Nice. Y a même pas un journaliste mainstream qui fera un lien de possible cause à effet.

Bruxelles n’est plus qu’une sirène


edit> Ah si, je peux tout de même ajouter ceci : donnez votre sang si vous êtes O- ou A- !

J’ai reçu à prêter d’un collègue un bouquin très intéressant (qui va faire un bon cadeau de Noël d’ailleurs !), il s’agit de « Comment tout peut s’effondrer – Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes  » – oui je sais, dit comme cela, ça n’a pas l’air drôle ! – par Pablo Servigne et Raphaël Stevens.

Jusqu’à présent je le trouve facile à lire, factuel, bien documenté et d’une approche assez globale/complète. En bref idéal pour ouvrir les yeux sur ce qui est en train de se passer et comprendre les conséquences.

Ce passage m’a particulièrement fait réfléchir sur ce mal du siècle qu’est le manque de temps :

Au cours du XXe siècle, la consommation d’énergie a été multipliée par 10, l’extraction de minéraux industriels par 27 et celle de matériaux de construction par 34. L’échelle et la vitesse des changements que nous provoquons sont sans précédent dans l’histoire.

Cette grande accélération se constate aussi au niveau social. Le philosophe et sociologue allemand Hartmut Rosa décrit trois dimensions de cette accélération sociale.

La première est l’accélération technique : « l’augmentation des vitesses de déplacement et de communication est par ailleurs à l’origine de l’expérience si caractéristique des temps modernes du ‘rétrécissement de l’espace’ : les distances spatiales semblent en effet se raccourcir à mesure que leur traversée devient plus rapide et plus simple ».

La deuxième est l’accélération du changement social, c’est-à-dire que nos habitudes, nos schémas relationnels se transforment de plus en plus rapidement. Par exemple, « le fait que nos voisins emménagent puis repartent de plus en plus fréquemment, que nos partenaires (de tranches) de vie, de même que nos emplois ont une ‘demi-vie’ de plus en plus courte, et que les modes vestimentaires, modèles de voiture et styles de musique se succèdent à vitesse croissante ». Nous assistons à un véritable ‘rétrécissement du temps’.

Troisième accélération, celle du rythme de nos vies, car en réaction à l’accélération technique et sociale, nous essayons de vivre plus vite. Nous remplissons plus efficacement notre emploi du temps, évitons de « perdre » ce précieux temps, et bizarrement, tout ce que nous devons (et voulons) faire semble s’accroître indéfiniment. « Le ‘manque de temps’ aigu est devenu un état permanent des sociétés modernes. » Résultat ? Fuite du bonheur, burn-out et dépressions en masse.
Et comble du progrès, cette accélération sociale que nous fabriquons/subissons sans relâche n’a même plus l’ambition d’améliorer notre niveau de vie, elle sert juste à maintenir le statu quo.

Perso, ça me parle…:-/

Tiananmen, n’oublions pas.

Ô Belgikistan, pays du surréalisme et de l’insécurité juridique tant que budgétaire… les subsides pour les formations sont suspendus dans l’attente du vote du budget 2015 !

Comme ils passent sur un autre budget, il n’y a même aucune garantie qu’ils soient accordés.

Sans budget assuré pour cette rentrée scolaire, comment payer les profs, comment donner cours aux élèves ?

Belgikistanaises, Belgikistanais, svp signez la pétition ! (plus de détails sous le lien)

Archives

Member of The Internet Defense League

Conditions d’utilisation

Vous pouvez utiliser les textes et photos de ce site à condition que vous en citiez/linkiez la source et que l'usage ne soit pas dégradant.
Aucune utilisation à des fins publicitaires (i.e. commerciales, politiques, etc.) n'est autorisée.
Si vous souhaitez utiliser une photo à des fins privées (fond d'écran, etc.) : servez-vous, c'est fait pour !!

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.