Moineau a dû ruiner à peu près tous les meubles et rideaux du salon, toutes les portes, les vestes des ami·e·s, le pantalon de ma filleule, des sacs et j’en passe. Quand je l’ai menacé de chemische castratie il s’est tenu à carreau pendant quelques mois, mais par malchance la véto m’a dit au téléphone que sur un chat castré ça n’avait aucun effet et, même si c’était en français, je pense qu’il l’a compris 👿

Alors je barricade, je mets des obstacles autour des meubles encore épargnés, je laisse les portes fermées, je guette les trois gouttes au sol annonciatrices d’un forfait 30 ou 40cm plus haut… c’est assez usant.

Mise à part cette envie d’exclusivité un peu trop démonstrative, c’est un chat attachant, très vif, qui aime jouer et rouler au soleil. Bimini le stresse toujours beaucoup : dès qu’il fait mine de s’approcher (façon Sainte-Nitouche 🙄 ), le Moineau feule. Et quand ça monte dans les tours, Moineau en chie littéralement de trouille… Je ne peux jamais les laisser ensemble dans la maison en mon absence 😦

Cependant il arrive qu’ils dorment ensemble sur le fauteuil – mais pas au même étage hein, ne rêvons pas.

Moineau joue à chat perché. Sur le tas de bois, sur le fauteuil, sur mes épaules… Ma cuisse droite est couverte de petits coups de griffes car c’est toujours par là qu’il monte : ses pattes arrières étant en X, il n’est pas très adroit au saut et s’aide comme il peut.

Contrairement à Madame Kennedy, qui donne rarement d’avertissement avant un soudain ras-le-bol musclé, Moineau prévient beaucoup… et attaque toujours « pour de faux ». Juste histoire de faire sentir que, s’il n’a plus de kloten, il a encore des tanden !

PS : si quelqu’un a une astuce pour éliminer les traces de marquage sur des meubles en pin naturel (non vernis), je suis preneuse :mrgreen: