C’était un soir. Je marchais de la gare vers le parking et j’ai entendu cette sonnerie, qui n’était pas la mienne. D’ailleurs si cela avait été la même, je ne m’en serais pas davantage souciée : mon téléphone est toujours déconnecté lorsque je me déplace.

Sûrement quelqu’un qui marchait non loin derrière moi. Seulement cette sonnerie continuait, personne ne décrochait. Elle m’a suivie jusqu’à la voiture, où j’ai enfin réalisé qu’elle provenait de mon sac. Par quel prodige ?

J’ai sorti le téléphone comme si je venais de trouver un objet extraterrestre à manier avec la plus grande circonspection. Pas de doute, c’est lui qui sonnait. Bien visible, le logo persistait à indiquer qu’il était « hors ligne ».

Sur l’écran, la mention « appel masqué ». Et cette sonnerie que je n’avais jamais choisie… Un instant j’ai cru être dans un mauvais téléfilm. Accepter l’appel ? Le refuser ? Mon doigt a choisi pour moi. Si je me mets hors ligne, ce n’est pas pour accepter des appels forcés, masqués de surcroît.

J’ai roulé jusqu’à la maison, me demandant s’il allait à nouveau sonner. Vint le moment où j’ai enfin reconnecté le téléphone.
Aucun appel entrant enregistré.
Je ne saurai sans doute jamais qui appelait ni comment il a pu contourner la déconnexion. Je me dis que c’était sans doute bêtement du démarchage téléphonique de la part de mon opérateur télécom.

Dans tous les cas, ça me pose question et ça ne me plaît pas du tout qu’un téléphone mis hors ligne… ne le soit pas.