Bande-son : Clouseau – Domino

Madame Kennedy était très affairée quand elle est arrivée. Elle explorait ses nouveaux appartements (la salle de bain), testait la chauffe du radiateur, vérifiait l’état des plinthes derrière la porte… un véritable état des lieux ! Elle aurait même déjà voulu demander un permis d’extension.

Moineau l’a accueillie avec bien peu de civilité, lui soufflant dessus comme s’il n’était pas très heureux de la revoir malgré leurs six années de vie commune.

Madame Kennedy a alors été prise d’une phase de crainte. Lorsque nous sommes revenus, nous avons d’ailleurs mis un moment à la localiser. Elle avait trouvé un digne refuge dans… la litière de Moineau. Ce qui l’a rendue de mauvais pelage.

Pendant qu’elle se remettait de ses émotions, j’ai profité de la présence du zhumain de Moineau pour lui autoriser sa première sortie dans le jardin.

Il a baroudé dans les quatre directions, souvent invisible dans la jungle environnante, mais jamais trop éloigné. Il avait un millier d’odeurs à analyser ! Je l’appelais régulièrement, croisant les doigts pour que le chat des voisins ne se pointe pas. Une paire d’heures plus tard, Moineau s’est présenté à la fenêtre et est gentiment rentré.

En fin d’après-midi j’ai cru devenir folle car je ne parvenais plus à trouver Madame Kennedy ! Pourtant elle n’a que deux pièces à sa disposition… Vous conviendrez qu’elle est quasi invisible :

Moineau était beaucoup moins nerveux après son excursion, ça faisait plaisir à voir. Et pourtant au soir, qui c’est qui a pissé sur le paillasson ? L’élégance n’a donc hélas pas duré 🙄