Voici donc le charmant chat des voisins, un fougueux jeunot au pelage d’une douceur incomparable – mais d’humeur un brin mordique.

Les couleurs des photos sont un peu tristounes, par manque de lumière.

C’est un chasseur redoutable, contrairement aux nôtres. Ses yeux ronds me font penser à feu Büyück…

Avec Bimini il y a des hauts et des bas, des périodes « viens manger à la maison j’ai de la pâtée » et des périodes « dégage, tu pues du cul bec ».

Le jeu du « C’est pas moi, c’est pas lui » avec Miss.

Bimini tousse de plus en plus souvent, on ne sait pas trop quoi faire à part lui donner de la cortisone 😦

Miss est toujours aussi fofolle et gentille. Elle marche toujours de travers et a pris un peu de gras son poids d’hiver.