L’atmosphère terrestre a officiellement atteint une concentration en CO2 de 400 parts par million. Bienvenue dans l’inconnu.

On avait déjà atteint temporairement ce seuil symbolique, mais cette année nous entrons durablement (pas pu résister à utiliser ce mot culte du greenwashing !) dans une période au-dessus des 400 ppm.

Ca faisait (au moins) 800 000 ans qu’on restait sous cette valeur. Un petit schéma vaut mieux qu’un long discours :


National Ocean and Atmospheric Administration

On devrait atteindre + 1,5 °C d’ici 15 ans, et les fameux + 2 °C considérés comme la limite de l’emballement seraient atteints dès 2050 si on ne fait pas de très très sérieux efforts.

Pour rappel on est déjà à + 1°C et les phénomènes climatiques extrêmes (sécheresses, incendies, inondations, ouragans, etc.) ont doublé depuis 1990. Environ 10 000 espèces s’éteignent chaque année.

Je ne poursuis pas la liste, je ne voudrais pas plomber votre week-end 😉

Un sombre crétin a dit « notre niveau de vie n’est pas négociable ». Ah ah ! Comme si la planète négociait.