Je me suis rendue compte avec une certaine stupeur que yah00-mail permettait de stocker 1 TB… wouch ! 1 térabyte c’est 10 exposant 12 bytes, c’est simplement gigantesque😯

Si on tient compte du nombre d’utilisateurs, même mes dérisoires 0.26% deviennent effrayants. D’autant que l’utilité ou l’intérêt (y compris sentimental) des emails conservés n’est pas forcément au rendez-vous. Combien de messages ne sont-ils pas simplement fossilisés, oubliés là dans un coin, archivés pour un vague ‘au-cas-où’ ?

J’ai soudain été prise d’une frénésie de tri de ma boîte mail. Une fraction de goutte d’eau pour participer à éteindre l’incendie. Car tous ces FW, aussi bien de blagues ou de photos que d’autres sujets plus sérieux, que je conservais voire que je n’avais même pas encore ouverts (mon père était un serial-forwardeur) consomment une énergie bien inutile. Parfois depuis plusieurs années.

Or c’est tellement facilement évitable, sans perte de confort ni quoi que ce soit. Il n’y aurait même pas d’effort à faire si j’avais pris la peine de trier en continu dès le départ.

Me voilà rendue à télécharger puis effacer toutes les grosses pièces jointes en priorité, et dans un second temps à trier les emails-textes que je souhaite vraiment garder des autres.

Ça prend des heures et c’est le genre de ménage de printemps qui ne se « voit » pas, mais je commence à me sentir plus légère ! Et en prime ça permet de se remettre en mémoire certains échanges🙂

Un jour viendra, je m’attaquerai peut-être à ce blog dont toutes les images sont loin d’être nécessaires en grande résolution. Leur ‘volume’ total est presque équivalent à celui des emails. Le côté vicieux des messageries, c’est qu’on accumule au fur et à mesure sans en avoir la pleine conscience, contrairement au blog où on choisit les notes qu’on souhaite écrire. Dans un cas il faut délibérément supprimer, dans l’autre il faut délibérément créer.

Peut-être serait-il bénéfique de modifier le principe d’une messagerie : devoir cocher les emails à conserver, les autres étant automatiquement supprimés après un certain temps ? On est évidemment loin des arguments marketing nous invitant à ne plus prendre la peine d’effacer nos emails… c’est vrai quoi, c’est pas comme si on était en train d’épuiser nos ressources naturelles et d’asphyxier la planète !