Proverbe breton : Arabat barnañ re vuan, Gant aon d’en em varnañ e-unan.
Il ne faut pas juger trop vite, de peur de se juger soi-même.

Bande-son : Joe Hisaichi – Mononoke Hime

Aujourd’hui le temps est légèrement bruineux et cela tombe très bien : nous aurons Huelgoat, le « bois d’en haut », un des restes de la forêt de Brocéliande, pour nous tout seuls ou presque !

Nous commençons par la célèbre « Roche Tremblante ». Si on se positionne bien, on parvient effectivement à faire trembler cet autocar de 7m de long et plus de 100 tonnes. Un Anglais nous demandera « Seriously ?? » 😆

Beaucoup de rochers du chaos ont disparu durant le 19e siècle suite aux actions des carriers, la roche tremblante elle-même y échappa de peu. La crêperie actuelle est située à l’emplacement des anciennes carrières.

Nous poursuivons ensuite vers le « ménage de la Vierge ». Y a pas à dire, j’aime bien son sens du rangement :mrgreen:

Nous longeons la rivière d’Argent (Stêr Arc’Hant), également nommée Fao. On voit dans la mousse les traces de passage des touristes.

Nous arrivons à hauteur du gué appelé le Pont Rouge. Le niveau de la rivière est bas et la dalle supérieure sort largement de l’eau.

Il est difficile de le reconnaître par rapport aux photos d’époque !

Nous suivons toujours l’allée Violette, du nom de l’ingénieur qui la traça.

Nous quittons ensuite la rivière d’Argent pour obliquer dans les bois.

Toujours ces bons vieux « panneaux Michelin » !

La forêt est magnifique, nous nous emplissons les yeux de vert.

Un escalier mène à la grotte d’Artus. Il existe diverses interprétations sur le sens d’Artus, certains y lisant « Arthur » et d’autres « artos » (ours, symbole royal des Celtes). Pour ces derniers, « Arthur » désignerait donc la fonction de roi, sans référence à la légende arthurienne.

De nos jours la grotte est rapidement éboulée.

L’eau ne s’arrête jamais d’œuvrer…

Nous poursuivons le sentier du Clair Ruisseau.

Nous atteignons la Mare aux Sangliers, où nous en surprenons un en plein bain 😆

Ah toute cette mousse, ça me donne une folle envie de pattouner !

Petite séance photo avec l’aimable participation des perles de pluie.

Bon alors je vous préviens, le reste de cette note, ce n’est QUE ça :mrgreen:

Là je me suis amusée à essayer d’avoir net le reflet de la fougère dans la goutte et je ne suis pas fâchée du résultat.

Vert et orange… rajoutons un peu de rose, voulez-vous ?

Cette toile d’araignée était un vrai tapis de perles brillantes !

Je m’amuse beaucoup…

La contribution d’AàG à la série :

Cela s’appelle passer entre les gouttes.

Une touche de jaune grâce aux épineux ajoncs. Oui oui AàG, j’arrive !

Une dernière pour la route.

Pour poursuivre le voyage, il suffit de suivre le guide !