Je connais bien cet endroit
Où l’on marche dans le froid
Où l’on se bat pour gagner sa pitance

Où le soir au creux du lit
On se dit : Quelle folie
D’avoir laissé les couleurs de l’enfance

(Bons baisers de Marseille)