Près de trois mois après cette mémorable journée d’enruchement m’ayant rapporté une quarantaine de piqûres, j’ai fait une prise de sang. Le verdict est tombé ce matin : allergie au venin d’abeille…

L’allergologue me conseille avec insistance une désensibilisation. Cela consiste en deux jours d’hospitalisation aux soins intensifs pour lancer les injections (venin de moins en moins dilué), et ensuite une injection d’entretien toutes les six semaines pendant plusieurs années – 3 à 5 ans me dit-il, mais pour les acariens il m’avait dit pareil et ça a duré près de 10 ans ! (par voie sublinguale donc pas très contraignant heureusement, tandis qu’ici il faut se rendre à un cabinet médical et attendre ensuite 1/2h)

J’ai été surprise de constater que le taux d’IgE pour mes autres allergies (bouleau et graminées) avait également fortement augmenté, sans doute par effet d’entraînement.

La bonne nouvelle est que la « vaccinothérapie allergénique » présente 90% de réussite pour le venin d’hyménoptères, ce qui est bien plus élevé que les autres désensibilisations existantes (60 à 70% pour les acariens et les pollens). La mauvaise nouvelle, c’est que j’ai pas du tout mais alors du tout envie !

Je suis en train de consulter ma raison et ma mauvaise foi pour prendre une décision :mrgreen: