Question lancinante que je me pose tant pour la Libye et le Japon que pour cette directive inique que l’UE veut nous imposer au sujet des remèdes naturels tels que les plantes médicinales.

A défaut de pouvoir agir pour le premier et le second, on peut en tout cas signer la pétition pour un recours juridique contre ce véritable racket organisé par le lobby pharmaceutique !