Au départ, un fastidieux rapatriement d’archives de notes 20sixiennes, ensuite un échange de vannes sur une (très ressemblante) caricature, et puis un soir…

Euh, oui, le facteur laisse toujours les trucs devant la porte. Ce carton a donc été soumis à une intense curiosité féline toute la journée :mrgreen:

Vous remarquerez les traces de pattes autant que les coups de dents et de griffes !

Il en est sorti traumatisé, mais son contenu était indemne (bon j’avoue, sur la photo j’ai photoshopé l’étiquette car sur fond noir on ne voyait qu’elle) – merci à AàG de faire le mannequin 😛

Me voici le maître du monde

Merci Hervé !!