Pour clôturer cette première journée, après une pizza sur le pouce à Chagny (seul resto ouvert), nous nous ‘achèverons’ au château de La Rochepot.

Nous nous garons à l’église, où de joyeux drilles sont en train de jouer à la pétanque (ou autre, je ne sais pas différencier !) en plaisantant à qui mieux mieux… Leur bonne humeur est contagieuse 🙂

Sur la route montant au château, une jolie façade offre des fenêtres à meneaux et traverses. Arrivés au parking, des buissons remplis de mûres nous attendent en guise de dessert !

Le château, en partie habité, est bien évidemment fermé au tourisme à cette heure mais c’est le seul aperçu que nous en aurons. La journée où nous aurions pu revenir le visiter en détail, c’était… le jour de fermeture hebdomadaire. Il faut dire que durant notre séjour, nous avons fait le tour de France des fermetures !!

Ce bâtiment un peu à l’écart devait, je suppose, tenir lieu d’écuries.

En face, un pont-levis donne accès à la grille d’entrée du château. Bâti à partir du 13ème siècle sur une butte calcaire, il fut en partie détruit à la Révolution française (Carnot l’a restauré au 19ème). L’enceinte comporte un puits de 72 mètres de profondeur qui ressemble à celui des hospices de Beaune.

Il se passe des choses étranges ici au coucher du soleil…

Un sentier permet de faire le tour de la forteresse, c’est très sympa et il y a des cachettes secrètes dans le rocher, bref même sans pouvoir y entrer la visite nous a déjà beaucoup plu !

Retour ensuite à l’église de La Rochepot… et route vers le bout du monde, avec un petit arrêt photo au passage pour tenter de capturer le rougeoiement du ciel.