Vêtus tous deux d’un polo jaune, détail qui a son importance comme nous le verrons par la suite, AàG et moi randonnons depuis le matin. Le Creux Chêne où se réunissent les sorcières est derrière nous depuis longtemps et le chemin commence à nous paraître franchement long quand soudain…

Arrivés au lieu-dit, perdu sur un flanc de montagne couvert de forêts, un korrigan sort de son antre et nous lance d’un ton réjoui : « Alors les canaris ! On s’est fait mouiller par la pluie ? »

S’en suivit une invitation en bonne et due forme « Bon c’est l’heure de l’apéro, rentrez boire un pot ! »
(les korrigans s’expriment toujours en rimes, ainsi que je l’ai appris récemment)

Et c’est ainsi qu’on se retrouva attablés avec une boisson artisanale locale qui ressemble à notre maitrank, et très vite les fruits secs firent leur apparition… je voulus en tirer de mon sac pour apporter notre part au régal mais « Qu’est-ce que tu veux que je fasse avec ta p’tite boîte, là ! Allez range ça, m’emmerde pas ! »

Une tranche de pain avec du jambon maison plus tard, nous revoilà sur la route, ragaillardis et séchés, l’estomac et le coeur heureux de cette rencontre. Merci Brandu !