11 septembre 2007 – Ce mardi matin, après la viste de l’île de Saint-Cado, le programme se poursuit par la ria d’Etel (ou aber en breton).

La ville d’Etel est un petit port de plaisance qui fut autrefois l’un des premiers ports de pêche au thon blanc. Il existe d’ailleurs toujours une « fête du thon », en août, sans oublier le musée des thoniers.

La « barre d’Etel » est un banc de sable sous-marin formé par les courants qui se croisent à l’entrée de l’aber, au point de rencontre de la marée et du cours de la rivière.

Cette barre, très dangereuse pour les marins, se déplace au gré des vents et des courants. Elle se retrouve à l’origine de nombreux drames…

Est-ce pour cela que se trouve en face d’Etel un cimetière de bateaux ??

Bien plus grand que le cimetière marin de l’île Berder, il nous captivera un certain temps, pour ne pas dire un temps certain 😉

Les épaves, comme toutes ruines, exercent toujours un mystérieux attrait…

Ces navires racontent encore leur histoire à qui sait tendre l’oreille…

C’est une chance d’être arrivés à marée basse, sinon nous n’aurions pas pu y accéder.

Un(e) volontaire pour monter à l’abordage ?

Allez, descendez, il n’y a en fait pas besoin de grimper pour voir ce que ce rafiot a dans le ventre :

Une petite dernière, et ensuite nous continuerons notre promenade !

Il y a deux sortes d’êtres vivants sur cette longue plage :

Pardon, trois ! J’en oubliais une 🙂

Le sable s’enfonce très vite sous la mer. La baignade est interdite. Pas la pêche…

Pour une fois que j’ai pensé à prendre du pain, les goélands n’en veulent pas. Ils ont trop peur des humains, ici.

Nous arrivons au bout du bout.

Au milieu du brise-lame se trouvent quelques trous cylindriques. Avec les vagues de la marée montante, l’eau s’y engouffre par en-dessous, monte brutalement dans la colonne, gargouille et éclabousse, avant de soudain se vider en faisant un bruit de wc 😀

Ce phénomène doit se produire pendant un temps assez court. Ca nous amuse beaucoup (il n’en faut pas beaucoup, oui !) mais nous ne parviendrons pas à l’enregistrer à cause du bruit de fond (vent)…