Toutes les photos d’aujourd’hui sont de AàG, je n’en ai pas prise une seule. Trop de chaleur, pas envie…
Ce matin nous nous rendons jusqu’au pont qui relie l’île de Noirmoutier et le continent (la première photo n’a rien à voir, mais je ne savais pas où la mettre ^^’).

Nous irons à pied jusqu’à son point le plus haut pour profiter de la vue. Il offre une belle pente, l’air de rien… les cyclistes doivent s’amuser.

Une petite pause pour pique-niquer dans le parc jouxtant l’église de Barbâtre…

Et nous voici partis à la découverte des anciens moulins de la Guérinière.

Ils ont été pour la plupart transformés en habitation et il est difficile de les approcher, voire même de simplement les admirer en entier.

L’après-midi débute sous une chaleur écrasante, nous finirons par abandonner notre promenade à la pointe de la Loire par manque d’ombre…

Au nord-ouest de l’île, nous trouverons un cimetière entre mer et église, envahi sans vergogne par le sable…

Une visite au port de l’Herbaudière :

J’aimerais pas devoir manoeuvrer cette bestiole-là ! Quoi que, dans les embouteillages… 😀

Les bateaux portent des noms étranges : entre le « fruit du labeur » et le « traîne-misère » (visible sous la passerelle), on peut se poser des questions…

Un petit tour sur la plage derrière le chantier naval nous permet de nourrir les goélands.

Le soleil de plomb qui y règne ne pousse pas à s’y attarder.

Nous retournons vers la voiture, en photographiant l’un ou l’autre détail rigolo au passage.

Un petit clin d’oeil à Eole avant de retourner aux marais salants.

Nous y retrouvons bien sûr les mêmes outils qu’ailleurs, ou presque…

Un petit tas de gros sel, qui correspond à une médiocre saison :

Et les tables où le soleil sèche la fleur de sel…