Les Etres Différents m’ont convié à vous conter cinq secrets me concernant. Foi de matou, je ne résiste pas à ce petit jeu !

1. Quand je suis arrivé chez mes zumains, j’avais déjà plusieurs familles derrière moi. Ca faisait beaucoup pour ma première année de vie. J’étais dans un état de nervosité assez prononcé, pour ne pas dire que j’étais psychotique. Je ne tenais pas en place deux secondes, il fallait que je bouge, j’étais hyper anxieux. Depuis, rassurez-vous, je suis passé avec succès au stade de coussin poilu 😀

2. Promettez-moi de ne pas le répéter, mais… je suis un chasseur de paccotille. Je m’y prends comme un manche, il n’y a que les coups de chance qui me sauvent du déshonneur. Parfois je trouve un cadavre alors je le dépose devant la porte de mes zumains histoire de les bluffer (ils n’y voient que du feu). Mais en réalité, mulots et mésanges me rient au nez, les grenouilles et les hérissons se moquent de moi, bouhouhou… il n’y a qu’avec les libellules que j’ai un certain succès. Enfin, c’est un succès tout relatif ^^’

3. Je déteste, j’exècre, je hais les portes. Cette stupide invention zumaine mérite d’être combattue systématiquement. Dès qu’une porte s’ouvre, je ne résiste pas, je dois la passer. Non môssieur ce n’est pas un TOC, c’est vital, c’est symbolique, c’est philosophique… On ne peut pas refuser pareille opportunité, tout de même ! (Mes zumains se plaignent de jouer au portier, et ils m’ont installé une chatière dans l’abri de jardin. Pfff, et ma dignité alors ? Je ne passerai pas par ce trou de… de souris !!)

4. Par un mauvais sort de la nature, je suis devenu myope avec l’âge. Comme les lunettes ne sont pas adaptées à mes belles et fines oreilles (c’est d’ailleurs un scandale !), je me résigne à louper une fois sur quatre mon saut pour grimper sur les meubles. Cela me vexe profondément aussi il m’arrive de me faire hélitroyer directement sur le radiateur par ma zumaine (le dressage n’a duré que quelques semaines, si si).

5. Au printemps, ce seront les 3e élections auxquelles je me présenterai. J’imprime quelques belles affiches avec mon magnifique portrait et un programme chatolique très attrayant portant sur le minimum syndical de croquettes, le droit de se vautrer sur l’édredon, les vertus du terreau en guise de litière, etc. Votez pour moi !

Si des greffiers passant par ici souhaitent se saisir de l’affaire, qu’ils n’hésitent pas. Vous êtes nombreux en fait ! Gabbel, Lilou, Tattoo le Roi Rayé, Mouche, La Bête et sa maman, Dune et Némo, , Chopin, Gant, Scottie et Mozart, Rajah et Garfield, Attila, Mysri et Coca, Balagan, Réglisse et Brioche, la famille de Nafnaf et celle de Gomgom, Samy, Tipirate… Tout ce beau monde sur mon tapis, ça fait déjà une impressionnante masse de poils à aspirer mais je suis sûr que j’en ai malgré tout oubliés plein – j’espère ne pas avoir vexé de gros matou dans le tas, car je ne suis pas un fringuant bagarreur.

Pff, cet exercice m’a fatigué, je crois que je vais m’allonger un peu, le radiateur et la couette me font de l’oeil 😉