Je vous conseille les « articles-fictions » du journal Le Monde, appelés « Retour sur le futur » et comportant quelques pages de lecture intéressante. Ils sont tous devenus payants sauf ceux-ci :
Le meilleur des hommes
Nanogénération

Inquiétude au sujet des mineurs de Daxing en Chine
LEMONDE.FR | 09.08.05 | 09h24

Le nombre des mineurs bloqués dans la mine inondée de Daxing dans la ville de Xingning, à 265 kilomètres au nord-est de Canton (sud de la Chine) depuis dimanche 7 août, pourrait être nettement supérieur à la centaine précédemment évoquée par les autorités, a indiqué, mardi 9 août, une source officielle. Dès lundi, les autorités avaient indiqué que l’espoir de retrouver des survivants était « mince ». Plus de six cents sauveteurs sont encore mobilisés, mardi 9 août.

Personne ne semblait savoir exactement combien de mineurs étaient pris au piège dans un puits de la mine de Danxing, une mine privée dont les dirigeants ont pris la fuite après l’accident. Mais le gouvernement commençait à redouter que le nombre dépasse la centaine. « Le nombre de ineurs bloqués est probablement plus élevé que 102 », a déclaré An Yuanjie, un porte-parole de l’administration d’Etat pour la sécurité minière. Ce dernier a ajouté qu’il faut du temps pour vérifier, car il s’agit d’une mine privée mal gérée. Selon le quotidien China Daily,
deux cents mineurs travaillaient dans le puits de cette mine qui fonctionnait illégalement.

LA RESPONSABILITÉ DES PROPRIÉTAIRES DE MINES MISE EN CAUSE

Pékin a mis en cause la responsabilité des propriétaires de mines. La catastrophe de la houillère de Xingning, où une centaine de travailleurs ont vraisemblablement péri noyés, est l’exemple même de l’irresponsabilité des propriétaires. Ceux-ci sont prêts à oublier les consignes de sécurité pour augmenter les bénéfices, ont dénoncé, mardi, les autorités chinoises.

Cette mine était exploitée sans permis et en violation d’un ordre du gouvernement portant sur la révision des normes de sécurité dans les mines après un accident qui avait coûté la vie à seize personnes en juillet, a rapporté l’agence Chine nouvelle.

La sécurité dans les mines chinoises est souvent sacrifiée face à la nécessité de fournir le combustible qui alimente l’industrialisation du pays et sa rapide croissance économique. Le charbon fournit 72% des besoins énergétiques de la Chine. Durant le premier semestre 2005, quelque 2700 décès ont été enregistrés, dus à des explosions, des effondrements, des incendies et d’autres accidents dans les mines. Le chiffre pourrait être encore plus élevé, selon des estimations indépendantes.

Avec AFP et Reuters