Ce week-end, après m’être pris un beau coup de soleil pour une promenade finalement assez peu intéressante, je me suis réfugiée dans la fraîcheur d’une petite église. Pour les curieux, je dirais que c’est une église vraiment typique du Brabant wallon (= en pierre + peinture intérieure qui part en lambeaux), avec en plus une déco d’un goût très douteux. Par exemple il y avait une belle tête coupée servie sur une assiette (celle de JB à ce qu’il paraîtrait, va falloir que je lui envoie un mail pour être sûre qu’il se porte bien) et une fausse grotte contenant un tombeau de pierre décoré de croix (grecques ou de Jérusalem, je ne saurais pas dire) et d’une Marie en carton-plâtre qui a beaucoup souffert de la pluie et du temps.

Ce n’était pas pour faire du tourisme religieux, c’était à l’occasion d’un concert de musique classique. On a un peu halluciné devant le prix (13 euros par personne pour un récital campagnard ?) mais apparemment il s’agissait de deux pointures, et le concert a tout de même duré 2 h. C’était un duo luxembourgeois flûte traversière / harpe en deux parties. Une première partie avec un répertoire assez « classique » (Bach, Mozart, Gluck, Chopin…), la deuxième plus contemporaine (Satie, Piazzolla, Bartok…).

Cela m’a donné l’occasion de découvrir l’Elegia de Tedeshi, un compositeur que je ne connaissais absolument pas. Je crois qu’à l’origine c’est un morceau pour violoncelle et harpe. C’est magnifique…

Il y avait également une Introduction & Fantaisie d’un autre compositeur que je ne connaissais pas et dont j’ai oublié le nom, il faut que je retrouve le programme. Ca sonnait comme… Wynstraet ? Wynraeve ?

Un seul regret : l’église était pleine et le public horripilant. Entre la demi-douzaine de gens qui crachaient leurs poumons, les autres qui glissaient des remarques à leur voisin, feuilletaient leur programme en faisant crisser les pages, etc. ARGH !
Non mais franchement, quand on est pris d’une quinte de toux (surtout quand elle dure 1h), on sort et on laisse les autres écouter tranquillement non ? Eh bien non ! Il faut au contraire profiter des moments forte pour tousser encore plus fort. Ah bon y avait un piano subito juste après ? dommage.