Hier soir j’ai pris la nationale pour rentrer chez moi. Une mobylette n’a pas eu la patience d’attendre les 5 secondes nécessaires pour que je passe (il n’y avait *personne* derrière moi) et s’est jetée à 30 km/h devant moi qui en faisant un bon 70. Je ne freine pas beaucoup, pensant qu’il va accélérer ou se mettre sur la piste qui lui est réservée.

Que nenni. De 30 il passe laborieusement à 40, et moi je me retrouve avec un grand BONG : la litière qui était dans le coffre a un peu brusquement voyagé…

L’autre clette stagne toujours à 40km/h et reste en plein milieu de la route en zigzaguant lentement et bizarrement. Un peu plus loin je peux enfin le dépasser. Je jette un coup d’œil en passant, et devinez ce qu’il était en train de faire ? Il ne tenait son guidon que d’une seule main, l’autre étant occupée à triturer son clavier de gsm – bref il lisait ou écrivait un sms !!

Forcément, avec un casque et des gants, il ramait un peu.

CRÉTIN