Le « rétromarketing » joue sur la nostalgie des consommateurs
Par Laurence Girard
LE MONDE 15 avril 2005

Extrait (ben oui désolée, le reste est payant :-/ ) : A l’opposé de la mondialisation, des marques mettent en avant leur histoire ou leurs racines dans la plupart des secteurs, de l’agroalimentaire aux nouvelles technologies. TRÈS BIENTÔT, les « barquettes Trois Chatons » vont faire leur réapparition dans les rayons des magasins. Danone a, en effet, décidé de ressusciter cette marque de biscuits tombée dans les oubliettes, il y a plus de vingt ans. Cet exemple est loin d’être isolé. Il part d’un constat simple : la nostalgie fait vendre. Fortes de cette assurance, nombre d’entreprises jouent la carte du « rétromarketing » pour séduire les consommateurs. « Il y a un besoin de racines qui s’exprime chez les consommateurs.