Bande-son : Laura Gibson – The longest day

Nous sommes tous les quatre dans le salon. Ma mère lit dans le divan, mon père si faible et assommé par les antidouleurs somnole épisodiquement dans le fauteuil sous sa couverture, ma sœur et moi sommes assises à table. Elle finit d’emballer deux cadeaux d’anniversaire et essaie de me faire deviner le contenu d’un paquet, qui lui semble pourtant évident.

Elle interpelle Papa et dit que lui, au moins, devrait trouver ! Pour lui faire plaisir il tente de se concentrer malgré l’effort conséquent que cela lui demande. Il ne parle pas, il ne sait quasiment plus le faire… Soudain ses yeux se ferment, sa tête se repose sur le coussin et un léger ronflottement se fait entendre.

Ma sœur et moi nous regardons en silence, interloquées, et de concert nous éclatons de rire. De l’autre bout de la pièce, ma mère demande ce qu’il se passe. Je lui réponds « Papa fait semblant de s’endormir pour ne pas devoir répondre à la devinette ! »

Ses yeux se rouvrent, rieurs et pétillants de malice, ses yeux comme nous les avons si souvent connus, ses yeux comme nous les aimons tant, ses yeux comme ils se font si rares ces derniers temps… Très content de sa blague, il nous murmure « c’est ma prérogative ! »

Quelle est la différence entre l’UE et les lobbies ?
Par qui sommes-nous dirigés ?

Non mais franchement, c’te foutage de gueule

Se passer du glyphosate, bien sûr que c’est possible !

MERCI à tou.te.s les maraîcher.e.s, céréalier.e.s, vigneron.ne.s, etc. qui ont décidé de cultiver bio. Vous êtes mes héros.

Bande-son : Autour de Lucie – Je suis un balancier

Des fois je suis cette feuille solitaire, recroquevillée, dont on se demande comment elle ne tombe pas.

Mais je ne tombe pas.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Bande-son : Twarres – Do

Rien de tel que commencer la semaine par une chasse aux œufs dans le couloir à 6h du matin, surtout quand les minutes sont comptées pour aller prendre le train. Grâce à Moineau, c’est Pâques avant l’heure !

Je me demande quand même comment il fait… Serre-t-il les fesses en se déplaçant entre deux dépôts ? Joue-t-il au foot après coup pour disséminer sa production ? Mystère.

Madame Kennedy était le plus souvent planquée sous le bureau, assez nerveuse, jusqu’à ce que Moineau sorte se dégourdir les pattes mercredi matin. Cela lui a plu de se retrouver ‘chatte unique’ : et vas-y que je roule, que je ronronne, que je joue, que je demande des câlins… finis, les feulements et les grognements !

Moineau est resté invisible jusqu’au coucher du soleil. Là je l’ai soudain revu dans le jardin. J’étais soulagée mais le gaillard n’était pas encore à l’intérieur pour autant. Kom hier, kom binnen ! J’ai secoué ses friandises préférées, las ça a attiré Miss également… Moineau est resté planqué dans sa jungle à 1m de moi.


Moineau prend un bain. Oui il y a des cheveux dans ma baignoire, farpaitement.

Ce fut sa première nuit dehors. Le lendemain matin, personne. Autant dire que je « commençais » à m’inquiéter. Je suis rentrée du boulot 1h plus tôt pour avoir encore un peu de lumière, et aussi parce que c’était l’heure à laquelle il s’était manifesté la veille. Toujours personne. Serait-il reparti à pattes vers son ancienne maison ? (100 km quand même)

Peu avant 20h, qui est-ce qui se pointe comme une fleur à la fenêtre ? Monsieur est rentré sans une once d’hésitation, en pleine forme, et puis est-ce que tu as des câlins, et puis est-ce que tu as de la bouffe, et puis.. Oh oh, Madame Kennedy…

On peut dire qu’elle l’a attendu avec le rouleau à pâtisserie. C’est à cette heure-ci que tu rentres ? D’une humeur de chien (che tristezza), elle a manifesté son mécontentement haut et fort, y compris vis-à-vis de moi. Les progrès de la veille subitement oubliés, je ne pouvais même plus la toucher.

Heureusement le lendemain ça allait beaucoup mieux, Madame Kennedy s’était apaisée et Moineau était – presque – flegmatique en voyant Bimini au loin.


Edit> Je me demande si les œufs de Pâques ne sont pas sponsorisés par Madame Kennedy, finalement… ça ne se voit pas trop sur les photos mais elle est fort imposante (beaucoup de chair, beaucoup de poils) et ça ne lui facilite peut-être pas les choses ?
Aujourd’hui les morceaux de chocolats étaient dispersés entre salle de bain, couloir et bureau. Ô joie ! :mrgreen:

Bande-son : Non Sapiens and Ko (+ Melaka) – Pétard

Le cannabis thérapeutique est autorisé en Belgique depuis début 2016. Il y a un seul médicament sur le marché actuellement, et il n’est remboursé QUE lorsqu’il est prescrit par un neurologue pour la sclérose en plaques.

Il y a pourtant des études concernant son utilisation dans les cas de cancers, où il est une aide très appréciable. Seulement le dossier ne sera pas validé avant… houla, je n’ose même pas m’avancer sur une date ! On est au Belgikistan quand même, hein !

Je n’y connais rien en cannabis, je n’ai jamais fumé de joint de toute ma vie et je n’ai aucune idée de comment m’en procurer. Mais quand je vois l’état de mon Papa qui se dégrade jour après jour, ses nausées et surtout ses multiples douleurs… la conclusion est sans appel : ça vaut la peine d’essayer.

Je vais voir avec la pharmacienne, et sinon peut-être qu’un petit voyage aux Pays-Bas va s’imposer. Quelle honte d’en arriver à pousser les malades vers l’illégalité :-[

Bande-son : Clouseau – Domino

Madame Kennedy était très affairée quand elle est arrivée. Elle explorait ses nouveaux appartements (la salle de bain), testait la chauffe du radiateur, vérifiait l’état des plinthes derrière la porte… un véritable état des lieux ! Elle aurait même déjà voulu demander un permis d’extension.

Moineau l’a accueillie avec bien peu de civilité, lui soufflant dessus comme s’il n’était pas très heureux de la revoir malgré leurs six années de vie commune.

Madame Kennedy a alors été prise d’une phase de crainte. Lorsque nous sommes revenus, nous avons d’ailleurs mis un moment à la localiser. Elle avait trouvé un digne refuge dans… la litière de Moineau. Ce qui l’a rendue de mauvais pelage.

Pendant qu’elle se remettait de ses émotions, j’ai profité de la présence du zhumain de Moineau pour lui autoriser sa première sortie dans le jardin.

Il a baroudé dans les quatre directions, souvent invisible dans la jungle environnante, mais jamais trop éloigné. Il avait un millier d’odeurs à analyser ! Je l’appelais régulièrement, croisant les doigts pour que le chat des voisins ne se pointe pas. Une paire d’heures plus tard, Moineau s’est présenté à la fenêtre et est gentiment rentré.

En fin d’après-midi j’ai cru devenir folle car je ne parvenais plus à trouver Madame Kennedy ! Pourtant elle n’a que deux pièces à sa disposition… Vous conviendrez qu’elle est quasi invisible :

Moineau était beaucoup moins nerveux après son excursion, ça faisait plaisir à voir. Et pourtant au soir, qui c’est qui a pissé sur le paillasson ? L’élégance n’a donc hélas pas duré 🙄

Je pensais naïvement que ça se passait bien.

Et puis voilà une crotte sur le paillasson, une autre dans la chambre d’amis – Moineau s’exprime 🙄

Demain Madame Kennedy arrive… ça va peut-être le rassurer.

Croisons les doigts et les pattounes !

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Je vous présente… Moineau 🙂 Son vrai nom est en anglais, mais sur ce blog j’utiliserai la version francophone.

Moineau a vécu 9 ans dans la même famille avant d’atterrir chez moi suite à l’allergie développée par un des enfants. [Ils sont deux, l’autre vous sera présentée plus tard, elle n’est pas encore arrivée.]


Assez à l’aise moins de 24h après son arrivée

Moineau aime jouer et ronronne comme un fou. En même temps il est assez nerveux et un peu psycho-cat sur les bords. Quand il sent l’odeur de Bimini, il grogne ou feule.

J’espère qu’ils se comprendront car Moineau parle… flamand ! Ik moet dus nederlands spreken met deze nieuwe kat. Het is een beetje moeilijk voor mij, maar ik herinner nog iets van mijn oude lessen 😉

Heureusement le vocabulaire principal est assez restreint ^^

Commentaires récents

Isa sur Prérogative
Patsy sur Prérogative
dieudeschats sur Prérogative
bleuesel sur Prérogative
Dr. CaSo sur Prérogative

Archives

Conditions d’utilisation

Vous pouvez utiliser les textes et photos de ce site à condition que vous en citiez/linkiez la source et que l'usage ne soit pas dégradant.
Aucune utilisation à des fins publicitaires (i.e. commerciales, politiques, etc.) n'est autorisée.
Si vous souhaitez utiliser une photo à des fins privées (fond d'écran, etc.) : servez-vous, c'est fait pour !!

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.