Pour faire suite – avec retard – aux commentaires de la note précédente ainsi qu’à la note de Saturnas, voici nos nichoirs à abeilles solitaires :

Les osmies ont déjà pondu dans une trentaine de trous.
Ci-dessous, les trous qu’elles font dans la terre :

AàG a également fait des nids à bourdons et à forficules avec des vieux pots de fleurs.

Le cotonéaster fait le bonheur de tout ce petit monde, ça bourdonne en permanence là-dedans !

Voici les liens utiles pour aider ces insectes (ils en ont bien besoin !) : le site de la cabane de Tellus, un pdf de la LPO et un autre de l’INRA.

Celui-là s’est posé sur le dos de Roro, qui en a été assez effrayé ! Comme il était beaucoup plus lent que ses compères, j’ai pu en faire de beaux gros plans nets où on voit même sa trompe (ou sa langue ?).